Miamondo "dieu n'a pas voulu autre chose que la liberté" (commandant massoud)
http://miamondo.e-monsite.com

Bienvenue sur Miamondo

Header 2

 

Bonjour et bienvenue sur la version 2.0 du site Miamondo consacré principalement à la culture libre.

Vous y trouverez un peu de tout et n'importe quoi:

Et bien sûr, vous trouverez un cybercarnet (blog, si vous préférez) où je publie des articles sur des sujets divers et variés. Il se trouve juste en-dessous.

Je vous souhaite une bonne visite.

 

Cybercarnet

 

  • La distorsion de l'espace-temps et les voyages supraluminiques

    La métrique d’Alcubierre énoncée par le physicien Miguel Alcubierre est un modèle mathématique qui permettrait de voyager dans le cosmos sans avoir besoin d’accélérer. Sous certaines conditions bien précises, cela permettrait de s'affranchir de la limite de la vitesse de la lumière et d’atteindre ainsi d’autres systèmes solaires en un temps relativement court. Il parait que la NASA s’intéresse de très près à ce phénomène…

     

    Mais de quoi s’agit-il au juste? En fait, la métrique d’Alcubierre est un modèle mathématique imaginé en 1994 par le physicien mexicain Miguel Alcubierre. Cela consiste à contracter le tissu de l’espace-temps à l’avant d’un vaisseau et à le dilater à l’arrière de celui-ci. Le vaisseau naviguerait sur cette vague à l’intérieur de ce que le physicien appelle une bulle de chaîne en espace plat. Le vaisseau ne se déplacerait pas… C’est la bulle qui se déplacerait si bien que les effets relativistes conventionnels tels que la dilatation du temps ne s’appliqueraient pas de la manière qu’ils le feraient normalement pour le cas d’un vaisseau se déplaçant à une vitesse relativiste. Il deviendrait alors possible de s’affranchir de la limite de la vitesse de la lumière. Mais toute la difficulté consiste à créer cette bulle de chaîne en espace plat.

     

    Je vous laisse le soin de visionner cette vidéo qui vous donnera de plus amples informations sur ce modèle mathématique et sur ses applications futures.

     

  • L'ancêtre de tous les smartphones

    Le 6 Mars 1983 est une date historique puisque c'est le jour où fut commercialisé le premier téléphone portable. Cet exploit est à mettre au crédit de la société MOTOROLA. Ce modèle légendaire avait été baptisé DynaTAC 8000X et comme vous pouvez le constater sur cette photo, il était en effet possible de le porter...  
    Ci-dessous, voici la photo du Docteur Martin Cooper qui a effectué le premier appel de toute l'histoire de l'humanité depuis un téléphone portable. C'était le 4 Avril 1973. Il était alors directeur général de la division communication chez motorola. Il a passé l'appel dans les rues de New York, sous les yeux héberlués des passants.  
     
    360px 2007computex e21forum martincooper
     
    Et comment ce brave monsieur a-t-il eu l'idée de développer le premier téléphone mobile? Tout simplement en regardant un épisode de la série Star Trek où on aperçoit le Capitaine Kirk donner des ordres à monsieur Spock en utilisant son communicator c'est-à-dire un téléphone portable ultrasophistiqué puisque les appels ne nécessitent pas de transiter par des satellites. Voici donc l'appareil fictif qui est à l'origine de tous les smartphones du monde: 
     
     
    346px 20090704 1971 startrektoscommunicatorreplica

  • Assembler son ordinateur

    Il y a presque dix ans, en traînant sur internet, j'ai découvert à ma grande surprise qu'il était tout à fait possible d'assembler son ordinateur soi-même et qu'il n'y avait pas besoin pour cela, d'être un petit génie de l'informatique. Je décidai donc de me lancer dans l'aventure et je commandai les composants nécessaires chez Matériel.net. C'est ainsi qu'est né Volgor, mon fidèle serviteur.

    Au bout d'une semaine qui me parut interminable, je recevai plusieurs paquets par la poste. Oubliant mes doutes et mes craintes, je m'attelai au labeur avec la fougue de l'aventurier qui découvre un nouveau continent. Assembler un ordinateur est une tâche qui m'a semblé plus facile que ce que je pensais. Voici les éléments de base de ce dernier :

    • Un bloc d'alimentation.
    • Une carte-mère.
    • Un processeur et son ventirad.
    • Des barrettes mémoires.
    • Un disque dur.
    • Une carte graphique.
    • Et bien évidemment un boitier avec ses ventilateurs.

    Le boîtier

    Commençons par le boîtier. Je l'ai choisi en PMMA transparent pour l'aspect pédagogique offert par ce matériau. Tous les organes sont visibles et il m'est facile d'expliquer à un visiteur leurs différentes fonctions. Et puis, je trouve que c'est beau. Rien à dire de plus sur ce boîtier qui me comble de joie si ce n'est que cela se monte comme un meuble IKEA. Avec la notice explicative, c'est à la portée de tout un chacun. Il faut également monter les ventilateurs, lesquels permettent de refroidir l'intérieur de la tour. Les composants informatiques (notamment le processeur) n'aiment pas du tout les coups de chaleur!

     

    Boitier

     

    L'alimentation

    Ensuite, comme vous le voyez sur la photo ci-dessous, il faut monter l'alimentation. Elle est elle-même équipée d'un ventilateur intégré. À ce niveau, j'en ai profité pour installer également le lecteur DVD dans l'une des neufs baies de la façade du boitier.

     

    Alimentation

     

    Le bracelet antistatique

    A ce stade des opérations, je m'équipe d'un bracelet antistatique. C'est un gadget bien utile car il permet de se décharger de l'électricité statique contenu dans le corps et d'éviter ainsi d'endommager les fragiles composants électroniques de la carte-mère. Le bracelet antistatique se branche sur une terre (de la prise par exemple). Si vous ne voulez pas causer des dégâts irréversibles avant même d'avoir utilisé votre ordinateur pour la première fois, il est impératif de travailler avec cette protection. Voici le modèle que je possède:

     

    Bracelet antistatique

     

    Le disque dur

    Dans une baie, j'installe le disque dur. L'opération est fort simple et ne prend que quelques minutes.

     

    Oxygen480 devices drive harddisk svg

    La carte-mère

    Ensuite, je m'attaque à la partie la plus difficile et la plus sensible : la préparation de la carte-mère. La carte-mère, c'est un peu la colonne vertébrale de l'ordinateur. C'est sur elle que viennent se brancher tous les composants et périphériques. Bardée de circuits imprimés, c'est sans aucun doute l'élément le plus fragile. La photo ci-dessous montre que j'ai déjà installé sur la carte-mère, les barrettes de mémoire vive (ce sont les deux éléments rouges) ainsi que le processeur (ou CPU) surmonté de son ventirad (ventilateur-radiateur). La carte-mère vient se fixer sur des plots eux-même vissés sur la façade du boîtier.

     

    Carte mere

     

    Le processeur et le ventirad

    Le processeur (CPU, en anglais) est le composant de l'ordinateur qui exécute les instructions machine des programmes informatiques. Il parle une drôle de langue : le binaire, une succession de 0 et de 1 bien éloignée des langages humains! Le processeur qui est un peu le cerveau de l'ordinateur, est une puce électronique de dimension modeste qui chauffe énormément. C'est la raison pour laquelle il est toujours surmonté d'un ventirad. Ce dernier est un système de refroidissement composé de deux parties, à savoir le radiateur (système de refroidissement passif) et le ventilateur (système de refroidissement actif).

     

    Amd cpu stock heatsink

    La carte graphique

    Il s'agit d'une carte qui se branche sur un des ports de la carte-mère et dont le rôle est de restituer des images à l'écran. La carte graphique est un élément essentiel pour les jeux vidéo.

     

    Carte graphique 1

     

    Conclusion

    Lorsque vous aurez enfin réussi à assembler votre ordinateur et à tout brancher correctement sur la carte-mère, celui-ci sera vierge de tout système d'exploitation. Il faudra donc l'installer vous-même. Pourquoi ne pas en profiter pour installer une distribution linux par exemple?

  • Les indigènes de North Sentinel

    L'île de North Sentinel est une île située dans l'archipel d'Andaman au large de l'Inde. Elle a la particularité d'abriter une des dernières tribus totalement coupées du monde extérieur : les Sentinelles. Ce peuple de chasseurs-cueilleurs refusent tout contact avec le reste de la planète. Avec leurs flèches, ils repoussent farouchement les pauvres fous qui osent s'approcher trop près de leurs côtes. On estime leur nombre à environ deux cent cinquante. Le gouvernement indien les laisse vivre comme bon leur semble... Il prend bien soin de ne pas perturber leur micro-société vieille de 60 000 ans.

     

    NorthSentinel_Island

     

    Comme elle n'a jamais été occupée par une nation étrangère, le statut de cette île n'est pas clair. En droit international, North Sentinel peut être considérée comme un territoire souverain sous protection de l'Inde. Loin du progrès, à l'écart du monde, le temps ricoche sur les Sentinelles sans jamais les affecter.

    Voici une vidéo glânée sur Youtube où on aperçoit quelques membres de cette sympathique tribu qui a su se préserver de notre folie. Les images ne sont pas d'une grande qualité mais il est difficile de filmer sans trembler lorsqu'on risque de se prendre une flèche en plein milieu du front.

     

     

  • Les mots transgenres

    Il existe, dans la langue française, une bizarrerie grammaticale qui affecte trois mots : amour, délice et orgue. Ces mots qui sont masculins deviennent féminins quand ils sont au pluriel :

    • Filer le parfait amour, des amours contrariées.
    • Un orgue de belle facture, Les grandes orgues de Notre-Dame

     

    Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine

    Qui vous mangera de baisers,

    Que j’ai gardé la forme et l’essence divine

    De mes amours décomposées!

    (Baudelaire, une charogne)

     

    Ce sont des mots transgenres en quelque sorte...