Miamondo

rose blanche

  • Die Gedanken sind frei (Elles sont libres les pensées)

    Aujourd'hui, j'ai envie de partager avec vous une très belle chanson en allemand dont l'auteur et le compositeur sont inconnus. Elle mériterait de devenir l'hymne européen. En tout cas, c'est un hymne à la liberté de pensée, un chant pour tous ceux qui refusent de se prosterner devant le sinistre drapeau noir de l'obscurantisme.

    Cette chanson s'intitule : Die Gedanken sind frei (Elles sont libres les pensées). Je vous ai mis les paroles en allemand et en français. La photo qui illustre la musique montre Hans Scholl, Sophie Scholl et Christophe Probst, tous les trois membres du réseau de résistance allemand la Rose blanche et guillotinés par les nazis en 1943.

     

     

    Die Gedanken sind frei

    Die Gedanken sind frei, wer kann sie erraten,
    sie fliegen vorbei wie nächtliche Schatten.
    Kein Mensch kann sie wissen, kein Jäger erschießen
    Mit Pulver und Blei : Die Gedanken sind frei!

    Ich denke was ich will und was mich beglücket,
    doch alles in der Still', und wie es sich schicket.
    Mein Wunsch und Begehren kann niemand verwehren,
    es bleibet dabei: Die Gedanken sind frei!

    Und sperrt man mich ein im finsteren Kerker,
    das alles sind rein vergebliche Werke.
    Denn meine Gedanken zerreißen die Schranken
    und Mauern entzwei, die Gedanken sind frei!

    Drum will ich auf immer den Sorgen entsagen
    und will mich auch nimmer mit Grillen mehr plagen.
    Man kann ja im Herzen stets lachen und scherzen
    und denken dabei: Die Gedanken sind frei!

     

    Elles sont libres les pensées

    Elles sont libres, les pensées
    Personne ne peut les arrêter
    Car elles peuvent s’envoler
    Comme une ombre dans l’obscurité
    Personne ne peut les deviner
    Personne ne peut les traquer
    Rien ne peut les tuer :

    Elles sont libres, les pensées

    Je pense ce que je veux
    Et ce qui me rend heureux
    Mais tout ça en silence
    A ma convenance.
    Mon désir, ma volonté
    Personne ne peut les réfuter
    C’est ma réalité :

    Elles sont libres, les pensées

    Et si l’on me jetait
    Dans un cachot profond,
    Aucun mur épais
    Ne sera jamais mon horizon.
    Car toutes mes pensées
    Abattent les murs, elles sont les clés
    De ma réalité :

    Elles sont libres, les pensées.

     

    Rose blanche