Miamondo "dieu n'a pas voulu autre chose que la liberté" (commandant massoud)
http://miamondo.e-monsite.com

Drapo2

Ébauche d'un nouveau système politique et social

1. Organisation politique

  • En remplacement du système politique et social hérité de l'immédiat après-guerre et qui n’est plus reconnu comme autorité légitime, il est créé des petites communautés locales comprises entre 500 et 1000 personnes, libres de se fédérer entre elles.

  • La République Française, en tant que construction politique, est démantelée, mais elle continue de subsister dans ses frontières actuelles en tant qu'entité culturelle et linguistique.

  • Chaque communauté est administrée par un conseil communautaire compris entre six et douze personnes désignées tous les cinq ans par tirage au sort.

  • Sauf cas de force majeure (maladie, handicap, absence prolongée etc...), il n’est pas possible de décliner le mandat.

  • La désignation par tirage au sort supprime de fait la parité homme/femme qui est une discrimination positive inégalitaire voire ségrégationniste puisqu’elle est basée sur une particularité physique.

  • Ces conseillers ne peuvent effectuer qu’un seul mandat dans toute leur vie, ceci afin d’éviter toute addiction au pouvoir et à l’argent, source de corruption.

  • En son sein, le conseil communautaire désigne un coordonnateur par tirage au sort et pour un mandat d’une année. Celui-ci ne peut pas être désigné pour un second mandat. Il redevient simple conseiller.

  • Les décisions du conseil communautaire doivent être approuvées à l’unanimité des membres présents.

  • Le référendum est interdit.

2. Ordre public

  • Le respect des lois que les membres de la communauté se sont données, est l’essence même de la liberté.

  • À ce titre, au sein de chaque communauté, il est créé une garde. Il s’agit d’un corps de police non armé, chargé de convertir les conflits en instaurant les conditions d’un dialogue pacifique. La garde est également chargée de faire apppliquer les lois relatives au respect des biens et des personnes.

  • Les gardiens sont désignés par tirage au sort, pour une durée d’un an et sauf cas de force majeure, ils ne peuvent refuser le service.

  • Toute peine s’effectue en travaux d’intérêts généraux. L’incarcération est exceptionnelle et est réservée aux personnes qui représentent un danger envers elles-même ou envers autrui. Elle est levée dès que le processus de conversion pacifique a sufisamment transformé la personne pour que celle-ci soit libérée et puisse effectuer son temps de réparation.

3. Alimentation

  • L’alimentation saine des membes de la communauté est assurée par cette dernière.

  • À ce titre, il est créé dans chaque communauté un département de maraîchage biologique et un département d’élevage respectueux du bien être des animaux. Là encore, il revient au conseil communautaire d’organiser ce département de telle sorte que l’autonomie alimentaire soit assurée. À côté du personnel permanent affecté à ces deux départements, tout membre de la communauté se doit de prêter main forte si nécessaire.

  • Qu’elle soit issue de l’élevage ou de la chasse, la consommation de viande ne doit pas dépasser trois cents grammes par personne et par semaine.

  • Tout gaspillage doit être évité. À ce titre, et dans un objectif de sensibilisation à la préservation de l’environnement, la collecte, le tri des ordures et leur revalorisation est assuré à tour de rôle par tous les membres valides de la communauté, sans aucune exception.

  • Tout ce qui peut être réparé le sera.

4. Système d’échange de biens et services

  • Chaque communauté est libre de mettre en place son propre système d’échange de biens et services. Celui-ci sera géré par une banque communautaire libre de se fédérer avec d’autres banques communautaires.

  • Le prêt à intérêt est interdit. Si une personne veut s’acheter un bien d’une valeur donnée dans le système d’échange local et qu’elle ne possède pas les fonds nécessaires à la transaction, elle peut s’adresser à la banque communautaire qui achètera le bien en question avant de lui revendre avec un bénéfice.

5. Finances

  • Il appartient à chaque communauté de lever un impôt qui soit juste et modéré. Les finances seront transparentes et les livres de compte accessibles à tout moment et à tout membre de la communauté.

6. Société

  • À côté des genres féminin et masculin, il est créé un troisième genre pour les personnes présentant une variante physique et/ou psychique par rapport aux deux premiers genres cités.

  • Tous les êtres humains, quel que soit leur genre et leur origine, naissent et demeurent libres et égaux en droits.

7. Religion

  • Toute personne est libre de pratiquer sa foi sans être inquiétée, tant que celle-ci ne s’avère pas aliénante et qu’elle n’empiète pas sur la liberté d’autrui.

  • Toute personne est libre de changer de religion ou de se déclarer non croyante.

  • En cas de présence de plusieurs traditions religieuses au sein d’une communauté, il sera créé un conseil oecuménique dont les membres seront tirés au sort. Ce conseil, ouvert également à ceux qui n’ont pas la foi, sera en charge du dialogue interreligieux et de l’organisation des rencontres et cérémonies oecuméniques.

Cette ébauche d’un nouveau système peut être complété par tout un chacun, soit en laissant un commentaire à la suite de l’article, soit en utilisant le formulaire de contact.

 

environnement système révolution

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire